De pages en séries

17 janvier 2020

Bilan lectures 2019

Je me suis amusée tout au long de cette année à lister mes lectures. Au final, j'ai lu 46 livres avec un paquet de TRES gros bouquins, entre 800 et plus de 1000 pages ! Tout ça pour un total de         18 867 pages... Au cours de cet article, mes coups de coeur en illustration.

Soeur grise

Restons un peu dans les chiffres, avec dans mes catégories chouchous 16 polars et 18 romans de Fantasy - qui sont ceux qui comptabilisent le plus de pages.

Le-dragon-reincarne

J'ai constaté lors de ce bilan que j'oublie de lister certaines de mes lectures... J'essaierai d'être un peu plus sérieuse cette année. L'an dernier, je me suis inscrite sur Livraddict et j'ai participé au Challenge Voix d'Autrices 2019. Bien que j'aie beaucoup plus lu que l'an dernier, j'ai dû abandonner le challenge par manque de temps et je me suis aperçue que j'avais carrément oublié d'aller noter mes lectures depuis plusieurs mois sur Livraddict : peut mieux faire... 

Méli-mélo de nouvelles

Cependant, j'ai tout de même respecté l'un de mes projets, qui était de découvrir en 2019 des auteurs français de polars : contrat rempli, même si j'aurais pu faire mieux.

Entre-deux-mondes

Mes projets pour cette année ? Conserver ce rythme soutenu de lecture, déjà, pour avancer dans des sagas de Fantasy commencées mais qui traînent un peu. Ensuite, j'ai passé pas mal de temps à relooker l'accueil du blog, j'espère que ça vous plaît ? Vous trouverez également en marge de droite des liens pour me trouver sur Livraddict ou Instagram.

Le porteur de lumière T1

Et puis surtout, j'aimerais parvenir à écrire ici plus souvent. 

l-assassin-royal-tome-1-l-apprenti-assassin

Cependant, cela me prend entre une et deux heures par chronique, et la plupart du temps je n'ai qu'un ou deux commentaires - merci Nicole, sans toi je me sentirais souvent seule ! Pourtant vous êtes nombreux à passer sur ce blog... Alors parfois la motivation me quitte, je dois dire. Allez, j'écris plus souvent, et vous prenez le temps de me mettre des petits coms ???

En-attendant-le-jour

J'ai acheté plein de livres ces derniers temps, une habitude largement perdue ces dernières années avec un usage intensif de la liseuse. Je retrouve donc le plaisir du feuilletage, le matin au petit déj' le plus souvent ! J'ai déjà de quoi voir venir... 

P1002452

A très bientôt avec de prochaines chroniques pour bien démarrer cette nouvelle année !

Posté par Loucat à 12:54 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,


10 janvier 2020

"Carnival Row"

Synopsis à ma façon :

Dans une Angleterre victorienne fantastique, différentes espèces vivent dans la ville du Burgue. Les humains y font la loi bien entendu, et la plupart des créatures magiques leurs sont asservies à divers niveaux, allant du domestique à la prostituée. 

carnival-row

 Dans ce monde ségrégationiste, l'inspecteur Rycroft Philostrate tente de faire règner la loi dans le quartier le plus mal famé de la ville, Carnival Row. Alors que ses collègues refusent de perdre leur temps à enquêter sur des meurtres épouvantables de créatures magiques, Philo s'obstine à rechercher les meurtriers qui s'attaquent à ces êtres méprisés. Lors de ses recherches, il retrouve la fée Vignette dont était tombé éperdument amoureux, mais qui le croyait mort.

Mon avis :

Ambiance steampunk garantie ! Le steampunk, c'est l'avenir tel que des personnes vivant à l'ère pré-industrielle auraient pu l'imaginer. Ici, on retrouve des machines volantes à vapeur, des ballons dirigeables mêlés à des fées, des centaures, et des robes à tournure. Cela donne un mélange très intrigant et addictif, car les décors sont soignés et mis en valeur par une image léchée qui cultive le mystère. L'arrivée de Philo au pays des fées est... une véritable féérie, on ressent son émotion à rencontrer ces êtres, à découvrir leur culture. Philo est un personnage complexe, qui cache sa véritable nature à tous, vit dans le mensonge et tente de se racheter par ses actions en faveur des plus détestés des habitants de la ville. Il est le dernier rempart entre le monde magique et celui des humains.

On retrouve dans cette série des thèmes universels, tels que le racisme et la xénophobie mais aussi l'acceptation des différences, l'importance de la connaissance de soi et des autres, les conséquences des choix que l'on fait. Les épisodes alternent entre l'émotion, l'action, la magie qui émerveille ou qui tue, avec une lumière particulièrement soignée qui magnifie les ombres et la pluie dans cette ville qui semble transpirer le désespoir. Les décors sont superbes, les costumes dignes de ceux de Downtown Abbey, les effets spéciaux parfaits.

carnival-row-orlando-bloom-cara-delevingne-amazon

Les acteurs sont incroyablement justes, il faut dire que la distribution est super sexy, avec Orlando Bloom dans le rôle de Philo (un rôle qu'on croirait écrit pour lui, dans lequel il crève l'écran), Cara Delevingne et son étrange visage dans celui de la fée Vignette. Les personnages secondaires ne sont pas négligés et tirent leur épingle du jeu, telle Imogen Spurnrose (Tamzin Merchant) frémissante d'indignation face à son voisin à cornes - pourtant si séduisant ! Et vous découvrirez l'une des plus belles scène d'amour du cinéma...

Alors, que dire d'autre de cette série épatante ? Regardez-la vite !!!

Carnival Row - Bande-Annonce Officielle | Amazon Prime Video

Quelques infos :

Série policière fantastique US de René Echevarria et Travis Beacham. 

Saison 1 de 8 épisodes produite par Amazon, distribuée sur Prime Video. La saison 2 est en cours de tournage. 

Posté par Loucat à 12:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 décembre 2019

7 jours à River Falls

Résumé à ma façon :

Sarah Kent est une étudiante modèle dans la petite de River Falls. Mais lorsque l'on découvre les corps mutilés de deux de ses amies, son petit monde vole en éclat.

7-jours-a-River-Falls

Les deux jeunes filles avaient essayé de la joindre juste avant leur disparition... Sarah s'emmure dans le silence et les non-dits, alors que les enquêteurs sont envoyés sur de fausses pistes par le tueur qui les manipule habilement. Mais l'arrivée de la profileuse du FBI Jessica Hurley, qui vient seconder le Shérif Mike Logan, vient réorienter l'enquête dans une direction inattendue...

Mon avis :

Cette année j'avais prévu de découvrir des auteurs français de romans policiers, je dois dire que j'ai fait de belles découvertes, que je vous ai fait partager. Alexis Aubenque en fait partie !

Le bandeau de l'éditeur qui vante Alexis Aubenque comme écrivant comme un américain m'a plutôt amusée. Mais à la lecture, la surprise est là. L'auteur campe une petite ville US, Rivers Falls, avec son ambiance si typique. On a vraiment l'impression d'y être ! On retrouve les relations souvent dépeintes dans les téléfilms pour ados entre les jeunes, qui tiennent l'intrigue entre leurs mains. Leurs secrets sont au coeur de cette histoire, qui révèle la noirceur de certains des habitants qui semblent les plus respectables.

UniversitéRiverFalls

Université de River Falls, Wisconsin (est-ce bien cette ville-là ou une imaginaire ?)

Mike Logan, le nouveau shérif de la ville, qui mène l'enquête, n'est pas si attachant que ça. Je l'ai trouvé assez soupe au lait, buté, prompt à se débarrasser de l'enquête pour vite démasquer les suspects. Pas un héros de premier abord... Heureusement sa consoeur du FBI Jessica Hurley est plus futée et tenace que lui !  C'est grâce à elle qu'il ira jusqu'au bout de l'enquête. Il se rattrape cependant par son courage et sa volonté.

Mon avis est contrasté. J'ai aimé la manière d'Aubenque de décrire la ville, les relations minées des jeunes entre eux, le personnage de Jessica qui est le plus solaire de l'histoire, le style d'écriture très efficace.

J'ai moins apprécié le côté sanglant de ce livre. Dans un polar j'apprécie plus l'enquête pour trouver le meurtrier que la description des meurtres eux-mêmes, comme on le trouve parfois. Ici le nombre de meurtres est élevé et on n'a pas envie que des personnages auxquels nous sommes attachés soient tués !

Toute l'action est concentrée sur une seule semaine, qui déterminera l'avenir de tant de personnes... Cet écoulement angoissant des jours rythme le roman et apporte de l'énergie à l'écriture qui n'en manque déjà pas. Des phrases courtes, un style direct, une enquête menée tambour battant : voilà de quoi se régaler dans ce polar très noir, que je vous recommande si vous avez envie d'une enquête bien sombre et complexe.

Quelques infos :

Cette double trilogie dont "7 jours à River Falls" est le premier opus a eu un énorme succès, et une série se prépare. L'auteur l'a d'ailleurs organisé comme une série, avec une saison 1 et une saison 2 !

On trouve ce livre en pocket (7,90€), broché (17,40€), en e-book (7,99€).

Ne partez pas sans me mettre un petit mot, trace de votre passage...

Posté par Loucat à 11:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 décembre 2019

Polar : "Little monsters"

Résumé à ma façon :

Kacey, Bailey et Jade sont inséparables depuis quelques mois, quand Kacey est arrivée dans leur petite ville. Ces jeunes filles de 17 ans sont en terminale et envisagent leur avenir : partir en fac, quitter ou non la ville... des sujets qui occupent toutes leurs conversations. Mais depuis peu, Kacey se sent mise à part. Ses deux amies semblent s'éloigner d'elle, une impression confirmée quand elles se rendent seules à la plus grosse soirée de l'année. 

Little monsters

Furieuse, Kacey décide d'avoir une bonne conversation avec elles. Mais cela n'arrivera pas : le lendemain de cette soirée, Bailey a disparu. L'enquête se resserre peu à peu sur Kacey, qui découvre qu'elle est restée l'étrangère, alors qu'elle se croyait bien intégrée à sa nouvelle vie. Pour prouver son innocence, elle décide de mener une enquête parallèle à celle de la police, ce qui hélas tend à l'incriminer...

Mon avis :

J'ai commencé ce polar en pensant trouver une lecture rapide et facile, pas trop prenante.

Mais passé le début un peu banal, la narration m'a emportée et j'ai dévoré ce livre en quelques jours. L'écriture de Kara Thomas y est pour beaucoup, qui se glisse sans souci dans la peau des ados qui sont les personnages principaux de son récit. Le suspense s'installe peu à peu, l'ambiance devient pesante de manière insidieuse, alors même qu'au début il ne se passe rien de spécial. C'est tout de même une bonne qualité de plume !

Les relations des jeunes entre eux, des jeunes avec leurs parents, sont abordées avec finesse. Quand l'histoire bascule dans l'inquiétant, le recours au journal intime de l'un des protagonistes vient apporter un éclairage surprenant puis glaçant. L'ambiance de la petite ville américaine lisse et chaleureuse, où tout le monde se connait, où rien de grave ne se passe, est parfaitement transcrite et accroît l'effroi de la situation.

Tout au long de l'histoire, le lecteur est amené à se forger des convictions puis des hypothèses sur ce qu'il s'est réellement passé. Lors de l'épilogue, on découvre avec étonnement que tous les éléments nous ont été donnés au fur et à mesure. Pour ma part je n'étais pas si loin de découvrir le coupable, mais pas tout à fait !

Le personnage de Kacey est bien construit. Cette jeune femme fragile, qui a connu une vie difficile, tente de se glisser dans la peau d'une fille de famille parfaite, lorsque la rupture avec sa mère est consommée. Elle débarque dans la vie de son père qu'elle ne connaissait pas, accueillie à bras ouvert par sa belle-mère. Elle apprend à connaître sa demi-soeur et son beau-frère - la famille est recomposée à l'extrême. Son intégration semble se passer parfaitement, puisque son trio de copines semble inséparable. C'est là que le mécanisme se grippe, et qu'elle découvre avec stupeur qu'elle n'est toujours qu'une étrangère. Tout passe par son regard, jusqu'à ce que s'ouvre pour le lecteur le journal de Bailey, la jeune fille qui a disparu. Cette voix dissonante apporte au fur et à mesure de l'histoire un éclairage bien différent sur les faits.

Difficile d'en dire plus sans vous saccager l'histoire ! Au final, j'ai beaucoup apprécié ce livre que je vous recommande, et je relirai avec plaisir cette auteure talentueuse.

Quelques infos :

Livre de Kara Thomas, publié chez Milady en 2018.

Disponible en broché (16,50 €) ou en e-book (5,99€), en poche ( 7,90 €) : prix indicatifs.

Posté par Loucat à 10:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 décembre 2019

Série : "Murder" saison 1

J'ai recommencé à regarder cette excellente série, visionnée pour sa première saison il y a quelques années.

Affiche Murder

Synopsis à ma façon :

Annalise Keating (Viola Davis) est une avocate au sommet de son art et extrêmement demandée. Forte, teigneuse, cassante, elle ne mâche pas ses mots envers ses assistants. Professeure de droit, elle assure un cours appelé "Comment se sortir d'un meurtre", pendant lequel elle demande à ses élèves (qu'elle connaît tous par leurs noms) de travailler sur les cas réels qu'elle défend. Au bout de quelques semaines, elle choisit un petit groupe d'élèves qui vont l'assister sur ses affaires. Mais le meurtre d'une jeune étudiante va venir bouleverser cet équilibre au point qu'Annalise et son équipe vont peu à peu s'enfoncer dans des situations ingérables...

Mon avis :

Pour bien prendre pied dans cette série, il faut aimer les films et séries "de prétoire" dont les américains sont les spécialistes. Ceci s'explique aussi par leur système judiciaire accusatoire, qui fonctionne à l'inverse du nôtre (et occasionne par ailleurs tant d'erreurs judiciaires). En effet, aux USA, c'est la défense qui a la charge de prouver l'innocence de l'accusé, ce qui occasionne des frais inabordables pour beaucoup. La liberté dépend alors de la capacité de l'avocat à mener une enquête précise et efficace... voire de bidouiller quelque peu les faits, d'où l'utilité de la petite équipe montée par Annalise.

Tous les ans, celle-ci choisit parmi ses élèves ceux qu'elle estime être les plus prometteurs, qui vont travailler bénévolement à ses côtés sur les cas difficiles qu'elle choisit de défendre, également étudiés pendant ses cours et qui lui servent à éclairer son enseignement. 

L'idée de départ de la série est très prometteuse et originale ! Car l'on voit le système fonctionner de l'intérieur, l'enquête est menée par des jeunes qui se questionnent et se confrontent au réel.

Il faut cependant accepter le principe des flashbacks qui coupent le rythme de l'action et nous "perdent" parfois, puisque la série avance parallèlement sur les enquêtes pour défendre les clients, et sur l'enquête qui concerne uniquement le groupe. Mais cela apporte une grande tension au scénario, amenant une irrésistible envie de savoir la suite !

Les acteurs sont épatants, surtout Annalise elle-même qui passe de l'avocate impitoyable à la femme fragile en un instant. C'est d'ailleurs assez déstabilisant, cet aspect manipulateur complexifie son personnage mais ne la rend pas très sympathique. Les jeunes acteurs qui l'entourent sont vraiment formidables également, avec des personnalités contrastées et attachantes.

L'image est sombre, à l'égal de cette histoire qui plonge dans les secrets de ses personnages. La série est très loin d'être édulcorée et recèle des images souvent crues (des scènes de sexe récurrentes super exaspérantes qui n'ont aucun intérêt pour l'histoire) et des enquêtes éprouvantes.

Les acteurs :

Viola Davis joue le rôle d'Annalise Keating. Nous l'avons déjà vue dans "La couleur des sentiments" pour lequel elle a reçu un Oscar. Elle a obtenu un Emmy Awards pour son rôle dans Murder. Ella a joué dans 55 films et 22 séries ! telles que "New-York Unité Spéciale", "FBI : porté disparu", "Les experts"...

Murder Annalise

Alfred Enoch dans le rôle de Wes Gibbins, l'élève préféré d'Annalise :

Murder Wes

Jack Falahee est Connor,  Aja Naomi King est Michaela, Matt Mc Gorry joue le rôle d'Asher.

Quelques informations :

Série US créée par Peter Nowalk en 2014. Titre original "How to get away with murder".

Diffusion sur Netflix. On la trouve aussi en DVD sans souci, un bon achat pour les cadeaux de Noël !

Bande-annonce en VF.

Chers lecteurs, merci de prendre le temps de laisser un commentaire après votre lecture... 

Posté par Loucat à 16:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,


04 décembre 2019

"En attendant le jour"

Connaissant ma passion pour le genre policier en général et pour Michael Connely en particulier, ma fille m'a offert le dernier opus de cet auteur.

En-attendant-le-jour

Résumé à ma façon :

L'inspectrice Renée Ballard a été mutée au quart de nuit du commissariat d'Hollywood, à la suite d'une altercation avec son ancien supérieur qui a eu des gestes déplacés. Car c'est elle qui a fait les frais de la lâcheté de ses collègues... La voilà reléguée à démarrer des affaires sur lesquelles elle n'enquête jamais, vu qu'elles sont remises dès le jour venu aux brigades de service.

Pourtant, au cours d'une nuit mouvementée, elle est appelée sur deux affaires qu'elle décide de ne pas lâcher : le tabassage en règle d'un prostitué transsexuel et la mort collatérale d'une jeune serveuse lors d'une fusillade dans un bar. Outrée par le manque d'intérêt porté par ses collègues à ces deux personnes dites insignifiantes, elle se lance à corps perdu dans des enquêtes qui vont bouleverser totalement sa vie.

Mon avis :

Cet opus est le premier d'une série basée sur une nouvelle héroïne. Adieu Harry Bosch, bonjour Renée Ballard ! Autant le dire, ce polar a été une super découverte, avec un personnage détonnant qui attache durablement. Renée est une sacrée bonne femme, ferme sur ses convictions. Elle ne cède jamais face aux pressions, travaille sur ses heures de repos, n'hésite pas à violer les règles d'enquêtes. Limite SDF, elle ne partage sa vie qu'avec sa chienne sauvée elle aussi de mauvais traitements.

C'est un personnage ulcéré, sur la défensive, méprisé par sa hiérarchie, à la recherche d'une rédemption. Autant dire que ça va faire mal...

Les romans de Connely sont très noirs, une impression renforcée ici par la plage horaire du travail de Renée. L'auteur ne joue pas les racoleurs, il ne tente pas de créer des personnages sympathiques. Certains lui reprochent d'ailleurs une certaine distance avec ses héros, qui personnellement ne me gêne pas, au contraire cela renforce l'ambiance glauque. J'ai apprécié la minutie des détails des enquêtes (puisque Renée avance sur trois dossiers en même temps), qui renforce notre immersion sur le terrain.

connelly2

Coup de coeur pour ce personnage hors limite, qui ne rentre dans aucune case. Au tout début, on frôle l'exaspération face à son comportement et ses actes parfois irréfléchis. Mais sa volonté de rendre la justice à tous, surtout aux négligés et aux insignifiants, emporte l'adhésion, on ne peut que donner son coeur à Renée, en espérant, vite, une autre aventure !

Quelques infos :

"En attendant le jour", publié chez Calmann Levy Noir, version brochée à 21,90 €.

Chers lecteurs, merci de laisser un commentaire après votre lecture... 

dessin-de-chat-qui-lit_2

Posté par Loucat à 12:26 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 novembre 2019

Prix littéraire : votez pour Sue-Ricette !

Ma copinette Sue-Ricette du blog "Graines de souris" participe au Prix Littéraire "Au Féminin" 2019, pour lequel il fallait écrire et publier un court texte de 3000 mots et signes maximum.

Prix Au Féminin

Quatre nouvelles seront sélectionnées par un jury, tandis que douze textes seront qualifiés grâce aux votes des lecteurs. Quatre thèmes étaient imposés, il fallait choisir l'une de ces thématiques pour proposer une nouvelle. Sue-Ricette a choisi le thème : "Ecoute les arbres parler". 

Je vous propose d'aller l'encourager en votant pour "Souvenirs d'automne" et en lui donnant une note de 1 à 5, 1 étant la moins bonne note et 5 la meilleure. Le vote s'effectue grâce à un compte Facebook ou un compte Au Féminin (très facile à créer).  J'espère que vous serez nombreux à aller lire cette nouvelle et à voter pour elle, ainsi qu'à communiquer cette info à vos proches et sur les réseaux sociaux.Vous avez jusqu'au 28 novembre à 23h55 ! 

Et si la prose de Sue-Ricette vous plaît, je vous propose de prolonger l'expérience avec son recueil de nouvelles :" Méli-mélo de nouvelles", publié sous son nom de plume, Diane Bonot-Laxar.  

Méli-mélo de nouvelles

Vous ferez une plongée dans l'univers intime de cette jeune femme, qui revisite les mythes, interroge la société sur ses comportements, observe le monde qui l'entoure avec un regard rêveur mais incisif. C'est un recueil très attachant, qui m'a prise par surprise par sa maturité, alors que je ne suis pas particulièrement attirée par ce style littéraire. 

J'espère que vous prendrez le temps d'encourager Sue-Ricette sur ce long chemin semé d'embûches mais si merveilleux qu'est l'écriture ! 

Posté par Loucat à 10:41 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 novembre 2019

Cash Investigation :"Qui profite de nos impôts ?"

Et voilà la Loucat de fort mauvaise humeur... Ce type d'émission ne me réussit pas en général, elles font monter mon taux d'adrénaline vers les sommets, avec en plus la sensation intense d'être totalement impuissante, ça m'énerve encore plus. Alors attention, chronique politique et énervée !

 

Cash

Bref, nous voici posés tranquilles sur notre canapé, un chat sur les genoux. Tranquilles, quoi. On fait partie de ces bêtes personnes qui pensent que les impôts sont indispensables, si on veut continuer à avoir un service public d'une rare qualité, telle qu'on nous l'enviait il y a encore peu dans le monde.

Je dois dire que depuis quelques temps, la question de savoir où passaient tous ces sous qu'on donne (avec la sensation du devoir accompli me titillait), alors qu'on nous explique partout que l'hôpital est en faillite, que les policiers n'ont pas reçu leurs heures supplémentaires depuis des années, que les agriculteurs passé en bio n'ont pas reçu leurs subventions promises depuis 5 ans... Et que le gouvernement arrose généreusement toute personne qui ronchonne

Alors, dans cette émission que je ne vais pas spoiler, Elise Lucet et son équipe ont embauché des cabinets d'expertise financiers indépendants pour calculer l'efficacité des diverses mesures gouvernementales de ces dernières années. Je vous laisse déguster la mine décomposée de Darmanin, notre Ministre de l’Action et des Comptes publics face à un graphique issu de ses propres services expliquant à qui a profité la suppression de ISF... 

 

Darmanin

 

Je crois que vous apprécierez également beaucoup plus de payer la taxe carbone "écologique" en sachant dans la poche de qui elle finit...

L'émission est nerveuse, parfaitement documentée et appuyée sur des expertises indépendantes, gages de son sérieux. Comme toujours, des petits résumés ou jingles amusants viennent un peu détendre l'atmosphère souvent lourde. De l'excellent travail de service public !

Bref, une émission à ne pas manquer, pour mieux comprendre comment des gens, issus de tous les partis, qui ont pourtant fait de hautes études, y compris financières, ont carrément vidé les caisses de notre pays, en misant sur ... la confiance. Eh ben, on n'est pas sortis de l'auberge...

 Pour voir le replay, cliquez sur ce lien  :  Qui profite de nos impôts 

Et par curiosité, un article sur cette émission publiée dans le journal Challenges, pas franchement réputé pour son gauchisme...

Chers lecteurs, merci de laisser un commentaire après votre lecture...

Posté par Loucat à 12:48 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 novembre 2019

"Le porteur de lumière, Tome 1 : le prisme noir"

Résumé à ma façon :

Gavin Guile est le Prisme, l'équivalent d'un empereur. Dans un monde dominé par la lumière, il est capable de produire ou analyser n'importe quelle couleur pour fabriquer des objets à des fins souvent guerrières.

Le porteur de lumière T1

Cachant un sombre secret, il tente de faire le bien de son peuple tout en tenant compte des aspirations souvent contraires des membres du Spectre, chacun étant maître d'une couleur. Il découvre tout à fait par hasard qu'il a un fils batard, Kip, qu'il décide de faire éduquer à la Chromerie pour qu'il y développe ses pouvoirs magiques, qu'il est le seul à avoir perçu. Mais suite à une tentative d'assassinat du jeune homme, il tente de le soustraire au danger en l'emmenant... faire la guerre pour sauver la province de Kip ! Gavin n'est pas toujours très pertinent...

Mon avis :

Je vous l'ai souvent dit, je crois, dans les romans de Fantasy, j'aime que l'auteur me transporte immédiatement dans son univers. Pourtant dans ce cas j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire, car l'auteur nous jette dans le bain sans explication. C'est au fur et à mesure de la lecture que l'on comprend ce qui s'est passé au début. Pour ma part, j'ai même relu le début au bout d'une centaine de pages !

Mais il serait dommage de s'en arrêter là car l'histoire est vraiment prenante et les personnages très intéressants. On est ici face à un véritable roman d'aventures, avec des batailles, des alliances, des prisonniers... et pas mal de violence. Chose rare, Brent Weeks a mis beaucoup d'humour dans ses dialogues, en particulier avec le personnage de Kip qui n'a pas sa langue dans sa poche, et dit à peu près tout ce qui lui passe par la tête, quelles qu'en soient les conséquences !

Heureusement, car certaines des scènes de bataille sont très violentes, on n'est pas là dans de la littérature pour enfant. 

Les personnages sont complexes, avec un passé souvent difficile, ils portent des secrets qui vont avoir leur importance par la suite. J'ai apprécié que leur voie ne soit pas toute tracée mais qu'ils prennent des décisions tout au long de ce tome qui les amèneront parfois à dévier de l'avenir qui semblait les attendre. Ainsi j'ai trouvé que les héros et les héroïnes de cette histoire sont moins soumis au destin que dans d'autres histoires - plus complexes et par conséquent plus passionnants !

Cependant, j'ai constaté parfois des maladresses de style dans l'écriture de Brent Weeks. Peut-être une certaine complaisance dans la description des phénomènes magiques, ou bien un peu de facilité scénaristique, en particulier lors de l'éclosion des pouvoirs magiques de Kip.

Pourtant, j'ai déjà attaqué le tome 2 (encore plus passionnant) alors vous pouvez sans hésiter vous lancer dans cette grande aventure pleine de couleurs, au propre et au figuré !

A noter que je trouve la couverture assez nulle...

Quelques informations :

Saga en 5 tomes. 

Tome 1 paru en 2015, 668 pages.

Prix indicatifs : broché (25 €), poche (9,90€), e-book (5,99 €) 

 Chers lecteurs, merci de laisser un commentaire après votre lecture...

giphychat qui lit

Posté par Loucat à 13:21 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 novembre 2019

"Entre deux mondes"

Résumé à ma façon :

Adam fuit la Syrie, après avoir été pendant 20 ans policier à la Criminelle. Devenu policier militaire depuis quelques années, il était surtout infiltré pour les forces rebelles au gouvernement en place. Persuadé d'avoir été démasqué, il exfiltre sa femme et sa fille et pense les rejoindre quelques jours plus tard dans la Jungle de Calais.

Entre-deux-mondes

Mais arrivé sur place, comme elles ne sont toujours pas arrivées, il s'installe pour une longue attente. Commence alors une nouvelle descente aux enfers, malgré la rencontre d'un enfant noir sans famille en butte aux violences du camp, qui se met à le suivre partout. Il découvre une autre forme de sauvagerie, les relations claniques, le rejet de ces migrants par ce pays qu'il admirait tant. Mais surtout, il rencontre Bastien Miller, un jeune flic français tout juste arrivé dans la ville. Flic un jour, flic toujours, il enquête en relation avec lui après que deux meurtres semblables aient eu lieu, dans cette zone où la police n'entre plus. Le pire reste encore à venir...

Mon avis :

"Entre deux mondes" est un livre inoubliable. Il ouvre les yeux du lecteur sur la violence du monde, celle que nous préférons ignorer "parce que ça se passe loin", mais surtout parce que nous ne pouvons rien y faire. Notre ignorance frôle très souvent l'indifférence. La crudité du récit, qui raconte sans pathos ce que les migrants vivent pour arriver jusqu'à nos pays qui leur paraissent riches et désirables, fait tout simplement dresser les cheveux sur la tête.

Compromission, lâcheté, violence insoutenable, Adam a tout accepté pour tenter d'aider son pays à trouver une issue positive à la guerre civile qui le détruit. Une fois parvenu en France, alors que tout lui a été enlevé, il pourrait lâcher prise et abandonner tout espoir. Mais pour survivre et continuer à tenir debout, malgré les risques que cela lui fait courir, il choisit de rester un policier face à l'indescriptible : que dire de meurtres sur lesquels personne n'enquête, parce que les victimes ne sont pas censées exister à cet endroit précis ?

calais-vue-aerienne

La description de la jungle, avec ses zones par nationalités, le soutien entre les migrants ou bien au contraire les relations de soumission et de pouvoir nous ouvrent les portes d'une zone "entre deux mondes", sans droit, sans justice, sans morale.

Les polars d'Olivier Norek sont particulièrement prenants, par leur ancrage dans la réalité. Avant même le début du récit, l'auteur nous informe que les faits sont vrais, les enquêtes réelles, bien que romancés. Cela donne une profondeur et une réalité glaçante difficile à oublier, difficile à encaisser. On sort boulerversé et indigné, à chaque fois, lorsque l'on referme ses livres.

Effectivement, ce livre nous ouvre les yeux, nous permettant sûrement d'avoir un jugement plus nuancé sur l'arrivée dans notre pays de ces migrants. Pour moi, "Entre deux mondes" est un livre indispensable et Olivier Norek un auteur incontournable. Un vrai coup de coeur.

Quelques informations :

Publié en 2017. Disponible en version broché (19,95 €), en pocket (7,50 €), ou en e-book (9,99 €) : prix indicatifs.

N'oubliez pas de me laisser un petit commentaire après votre lecture !

Posté par Loucat à 15:28 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,