Synopsis à ma façon :

Affiche

 

L'un des fugitifs les plus recherchés par le FBI, Raymond "Red" Reddington, décide de venir proposer ses services au gouvernement. Ses conditions ? Il exige de travailler avec un seul agent, Elisabeth Keen (Megan Boone), recrutée le jour même comme profileuse. Ce sera son seul contact, il ne parlera qu'à elle. En échange, il conserve sa liberté, le droit de continuer à mener ses affaires criminelles personnelles (vente d'armes, d'informations). Ce qu'il leur propose ? Une "liste noire" des criminels les plus dangereux oeuvrant sur le territoire des Etats-Unis, pour la plupart totalement inconnus de la FBI lui-même. Contraint par l'efficacité de ses renseignements à accepter ce marché immoral, le FBI se lance sur la piste des âmes les plus noires... 

Blacklistéquipe

Mon avis : Un mix efficace entre Homeland pour la manipulation permanente (en moins angoissant), Bones pour le côté gore, et un film d'espionnage pour l'action.

Bref, une série pleine de bonnes surprises, qui fait vraiment froid dans le dos. Chaque épisode est centré sur la traque d'un unique criminel (un des numéros de la liste). Les relations entre les personnages sont extrêmement compliquées : on ne sait jamais qui manipule qui. Dans chaque épisode, Reddington met sans scrupule en danger la vie des agents qui l'accompagnent ou sont en infiltration, et l'on ne sait jamais si c'est dans le but de coincer le criminel recherché, ou pour la poursuite de ses propres intérêts. Ses rapports avec l'agent Elisabeth Keen sont pour le moins étranges : tendresse quasi-paternelle ? Manipulation ? Recherche d'informations particulières ? Tentative de retournement d'un agent du gouvernement ?

Quand à Elisabeth, elle oscille sans cesse entre confiance, méfiance, manipulation elle aussi. Sa jeunesse et son relatif manque d'expérience paraissent en faire une cible facile, mais elle se révèle bien plus coriace et perspicace qu'on pourrait le croire. Son entourage est sous surveillance. Son mari est soupçonné d'être lui aussi un criminel. Son collègue, celui qui va sur le terrain, est une tête brûlée, sans peur ni sentiment, qui ne sait que penser de cette équipière, dont il conteste les méthodes tout en reconnaissant leur efficacité.

Les acteurs sont formidables !  James Spader en Reddington est glaçant : son aspect de parfait gentlemant cache une absence totale de moralité, et l'on ne cesse de se demander quel est son véritable but dans cette collaboration avec le gouvernement. On n'arrive pas à déceler en observant son visage l'émotion, la peur d'échouer, la crainte face à des situations franchement périlleuses.

 

Red

 

Megan Boone qui joue Elisabeth Keen, se sert de son physique lisse et charmant pour cacher son intelligence et sa parfaite compréhension des criminels. C'est cependant celle qui exprime, en-dehors du travail, le plus d'émotions et d'indignation face aux actions cumulées du FBI et de Reddington.

 

Megan Boone

 

Son collègue Donald Ressler (Diego Klattenhof) est suffisament séduisant pour troubler Elisabeth. C'est surtout un agent de terrain, prêt à se lancer sans hésiter dans une action d'infiltration ou à intervenir de manière musclée.

 

Donald

 

En conclusion : une très bonne série, qui sait ménager le suspense et nous emmène dans des directions imprévues à chaque épisode. Pas de risque d'ennui ou d'impression de déjà vu. L'interaction entre les personnages est passionnante. A découvrir, même si vous la prenez en cours de saison.

Quelques informations :

Série américaine créée en 2013 par Jon Bokenkamp. 

Diffusion le mercredi soir à 20h55, sur TF1.

On les a déjà vus quelque part...

James Spader a obtenu un début de notoriété grâce au film : "Sexe, mensonge et vidéo". On l'a aussi vu dans "Stargate, la porte des étoiles". Dernièrement il a joué dans "Lincoln". On l'a vu dans la série télé "The practice".