Je me suis amusée cette fois-ci à traquer pour vous les hommes, les vrais, ceux qui sont montrés commes des modèles en ce moment dans les publicités. Ils sentent tous très bon ! Bien sûr, je n'ai strictement rien de personnel contre ceux que j'épingle, juste le plaisir et l'envie de rire de ceux qui nous prennent pour des "cons-sommateurs". Pour chacune des publicités, je vous ai mis un lien pour aller voir le clip. Cliquez sur le titre et vous y arriverez soit directement, soit sur une page comportant la vidéo : bien que moqueuse, Loucat sait maîtriser la technologie ! (bof, bof...)

Invictus, de Paco Rabanne 

Invictus

Nous voici ici face à l'homme gagnant, un champion, tout musclé et tatoué. C'est un véritable joueur de rugby australien, Nick Youngquest. Il entre sur un terrain de rugby, se mouche élégamment d'un revers de main (charmant...), il est adulé par tous alors même qu'il n'a encore rien fait. Il détruit ses adversaires d'un simple geste des bras. Tous les décors autour de lui se changent peu à peu en scènes de pseudo-mythologie. Bien sûr il remporte la coupe (mais toujours sans avoir rien fait pour cela !) et quand il rentre dans les vestiaires, un lot de femmes décoratives l'attend, simplement drapées dans des draps (encore un clin d'oeil à la toge romaine, pour la mythologie), dont on comprend, sur un regard du champion, qu'elles vont toutes passer à la casserole...

Pourquoi on l'aime : Si vous appréciez les hommes particulièrement musclés et tatoués... celui-là est plaisant à regarder. Le flacon est très beau et a la forme de la coupe que porte le champion. La musique est chouette aussi.

Pourquoi c'est drôle : Ben franchement, moi je la trouve assez ridicule. Elle réduit tout de même beaucoup les possibilités d'identification à l'homme qui représente le parfum ! Et puis, si j'aime bien regarder les hommes en culotte qui se battent réellement pour un ballon, en faisant assaut de vraie virilité, j'apprécie beaucoup moins cette mise en scène esthétisante : à quel moment il l'a remporté, son match ? Et en plus il est tout seul ! Cela va à l'encontre de toutes les valeurs du rugby...

 "Boss for men bottled" 

Boss for men botled

Un homme, un vrai, beau et tout, comme on les aime. C'est l'acteur Gérard Butler, que personnellement je ne connaissais pas, qui est chargé d'incarner "l'homme d'aujourd'hui" tel que le voit le parfumeur Hugo Boss. Bien sûr, cet homme est grand, mince, visiblement riche. Il a réussi dans la vie, travaille dans un immense bureau (dont il est semble-t-il le patron). Il se déplace dans une ville sublime, en portant sur lui un regard plein d'auto-satisfaction. Il a réussi, lui, mais garde en tête les vraies valeurs, celle de l'homme courageux, qui fait face aux difficultés de la vie. Je suppose que pour lui, la véritable difficulté, c'est celle de choisir sa chemise ou la couleur de sa cravate ?

Au passage, de belles images en gros plan sur son superbe costume (Hugo Boss, on le parierait : coup double dans la même pub !)

Pourquoi on l'aime : le message semble vrai, beau, fort. 

Pourquoi c'est drôle : le message est en totale contradiction avec l'homme qu'on nous montre ! Un "homme de succès" comme il se décrit lui-même, et non pas un homme de valeur, affrontant de réels combats : on aurait choisi pour cela un médecin engagé dans la lutte contre Ebola en Afrique, oui, on y aurait cru ! Mais ça aurait été nettement moins glamour...

Azzaro pour Homme

Azzaro pour homme

 

Ici, c'est un acteur très séduisant qui a été choisi pour représenter la marque Azzaro. Il s'agit de Ian Somerhalder, bien connu des jeunes pour son rôle de vampire amoureux mais vengeur dans la série "Vampire Diaries". Ce qui est assez amusant vu le rôle qu'il joue dans ce clip...

Il est LUI, il attend quelqu'un. Une jeune femme somptueuse entre, monte sur la table et vient se placer dans une posture provocante juste devant lui... Il n'a rien à faire pour cela, juste à vaguement sourire, montrer ses jolis yeux et surtout... sentir bon !

Pourquoi on l'aime : Ben franchement, Ian Somerhalder est assez alléchant... Les images sont très belles, l'acteur semble s'amuser de la situation.

Pourquoi c'est drôle : Quelle est la femme qui va offrir ce parfum à son homme, si cela provoque une telle réaction chez les autres femmes ? Moi, j'aimerais bien la même version, aux mêmes effets, en version "féminin". Mais alors... cela choquerait tout notre petit monde bien pensant ! Là, ça passe...

One Million Intense, de Paco Rabanne

onemillion

Pourquoi on l'aime ... pas  ! Celle-ci décroche le pompon de la pub la plus sexiste de cette chronique. Il suffit à ce mâle de claquer des doigts, vautré dans un fauteuil, pour que sa "belle" perde un à un ses vêtements ...

Non mais, claquer des doigts ! On se croirait dans la rue, dans un quartier mal famé ! Comme le dirait un de mes proches : "Franchement, s'il suffit de mettre ce parfum, ça nous éviterait des mois d'efforts pour obtenir le même résultat !"

Mais lui, il le disait en riant ! Là, on conforte les mâles (je dis bien cela parce que moi je ne pense pas que tous les hommes se conduisent ainsi) dans l'idée qu'il suffit de se conduire comme un goujat pour désaper une femme, qui de toute façon, chacun le sait, est toujours prête, et seulement là pour servir d'objet sexuel... Beurk ! C'est même pas drôle... Et vous savez le pire ? Le parfum sent très bon !

Eh bien, j'espère vous avoir fait sourire et passer un bon moment. Allez, un p'tit commentaire pour m'encourager à recommencer !