Ce soir, redémarrage de l’une de mes séries préférées : « Person of interest ». Une série très originale, pleine d’humour, d’intrigues et d’action musclée.

Affiche person of interest

Synopsis à ma façon :

Harlod Finch (Michael Emerson), un informaticien génial et richissime, a inventé une machine informatique capable de désigner à l’avance les personnes qui vont réaliser des actes terroristes sur le territoire américain. Mais au cours de son travail, il s’aperçoit que la Machine est également capable de détecter les autres crimes « mineurs », ne concernant qu’une ou deux personnes. Cependant cette capacité-là n'intéresse pas le Gouvernement.

Person of interest Harold

Après lui avoir remis la Machine pour 1 $ symbolique, il décide de tenter seul de résoudre ces crimes. Dans la première saison, il recrute John Reese (Jim Caviezel), un ancien membre de la CIA version tueur d’élite, qui sombrait dans la dépression et vivait dans la rue. A eux deux, ils luttent efficacement contre le crime.

Jim Caviezel

Cependant, la Machine ne leur livre qu’un ou plusieurs numéros correspondant à des individus, sans qu’ils sachent s’ils seront « victimes ou criminels », comme cela est dit au début de chaque épisode. Ils vont donc devoir enquêter sur cette personne, prendre contact éventuellement avec elle par des infiltrations, afin de dénouer l’intrigue. Et nous sommes parfois très surpris, comme eux, de découvrir qu'une personne en apparence sympathique est un futur meurtrier...

Person of interest Carter 2

L'inspecteur Carter

Au cours de leurs enquêtes et des deux saisons passées, ils ont rencontré les inspecteurs Carter (Taraji P. Henson) et Fusco (Kevin Chapman) de la police de New York, qui travaillent avec eux en sous-main.

Person of interest Fusco

L'inspecteur Fusco

Et, cerise sur le gâteau, une nouvelle venue apparaît, la très dangereuse Shaw (Sarah Shahi ) – ex-Dani Reese (ah ah…) pour les adeptes de « Life », série policière inoubliable jamais égalée. Quel plaisir immense de la revoir !

Person of interest Shaw

Ce soir, TF1 diffuse la saison 3, mais allez savoir pourquoi, ils commencent par l’épisode 3 ! Bonne chance pour vous y retrouver… Le deux premiers ont été diffusés en ... avril dernier !

Mon avis :

Si comme moi vous avez aimé la trilogie des Jason Bourne au cinéma, vous allez adorer cette série. L’action dure, parfois violente est au centre de la série, John Reese se servant avec efficacité de toutes ses connaissances en combat au corps à corps et de son aisance de la gâchette. « L’homme au costume », ainsi désigné par les services de police qui le recherchent, préfère tirer dans les genoux, mais si sa vie ou celle de la personne qu’il protège est en jeu, il n’hésite pas à semer les cadavres.

Cependant on trouve ici un humour permanent qui faisait défaut aux films pré-cités : la relation entre Harold et John est très complexe, chacun pouvant par moment soit protéger, soit mettre en danger son complice pour les besoins de leur cause commune. Leurs infiltrations sont souvent très drôles, Harold se trouvant de plus en plus souvent sur le terrain malgré son handicap physique. Quelques personnages récurrents viennent rajouter un peu de légèreté à l’ensemble.

Person of interest équipe

Pour mieux comprendre cette histoire alambiquée, des flash back viennent expliciter certains pans de la vie des personnages, matérialisés par une bande chronologique défilante.

Bien sûr, il y a des invraisemblances liées aux capacités "ultra-ordinaires" d’Harold en informatique, mais le résultat est extrêmement jouissif.

Comme vous l'avez déjà compris, j’adore cette série. Comme un petit bonbon acidulé qu’on déguste et qui nous fait frissonner, en agissant fortement sur notre petite pointe de paranoïa.

Avec un peu de frayeur cependant. Cette série aurait pu paraître énorme sans la révélation des écoutes massives pratiquées par les Etats-Unis et même nos petits états européens… Il y a donc du vrai dans tout cela ? Ce n'est donc pas de la science-fiction ?

Tout ce qu’on peut espérer, c’est de voir un jour surgir John ou Harold dans notre vie !

On les a déjà vus quelque part :

Jim Caviezel a joué dans le remake de la série "Le prisonnier", dans les films "Déjà vu", "La ligne rouge".

Michael Emerson a débuté au théâtre. Il s'est illustré dans la série "Lost", et au cinéma dans "La légende de Zorro", "Batman".