Harry Bosch est le personnage récurrent des polars de Michael Connelly. J'ai lu nombre de ses enquêtes, quelle surprise d'en voir une adaptation télévisée ! Je ne pouvais pas manquer ça.

Harry Bosch affiche

Synopsis à ma façon :

Harry Bosch est inspecteur à la section des homicides de Los Angeles. C'est un enquêteur hors pair, qui fonctionne beaucoup à l'instinct et peine à travailler en équipe. Au cours d'une de ses enquêtes, il abat un suspect qui était sur le point de le tuer. Hélas ce n'est pas la première fois. Comme l'arme du suspect est introuvable, Harry se trouve accusé d'homicide. On le traite de flic à la gâchette facile, la presse déballe des détails intimes de sa vie... Tout son équilibre se trouve bousculé.

Mis sur la touche, il se trouve par hasard sur la piste d'un tueur d'enfants, qui a sévi sur de longues années. Mais voilà qu'un homme, accusé d'être un tueur en série et déjà incarcéré, s'accuse de ces nouveaux meurtres pour obtenir des aménagements de peine en négociant avec le procureur. Harry reprend l'enquête...

Mon avis :

Très, très bonne surprise ! J'ai été tout de suite accrochée par l'ambiance de la série. Harry est un personnage solitaire, qui parle peu, déteste sa hiérarchie qui le lui rend bien. C'est l'incarnation du franc-tireur. Il marche à l'intuition, se moque des règlements, et se met en danger sans aucun état d'âme. On comprend vite qu'il va s'attirer des ennuis...

Bosch-TV-series

Harry est incarné par Titus Welliver, qu'on a très souvent vu en personnage secondaire dans de nombreuses séries. Enfin voilà un rôle à sa taille. Il incarne à merveille ce flic qui se moque des apparences, qui cache mal ses failles et ses fragilités, derrière une attitude froide et parfois violente. Il a l'âge du rôle, se déplace comme un chat, ne roule pas des mécaniques.

L'ambiance de la série est parfaite, crépusculaire, avec en très lointain fond sonore les notes de jazz affectionnées par Harry Bosch. Il y a toutes sortes de mini références visuelles aux romans, ainsi cette série peut se "lire" à plusieurs niveaux : celui du spectateur happé par l'enquête, ou celui du lecteur assidu qui y retrouve des clins-d'oeils. On retrouve par exemple sa maison posée sur la colline de Los Angeles, avec en décor toute la ville à ses pieds.

Cependant, il est à noter que les épisodes se suivent et s'emboîtent : ce n'est pas réellement une série, plutôt un film à épisodes. Il ne serait pas inutile de voir les premiers épisodes en replay avant de regarder la suite.

Bon, vous avez compris, ne loupez pas cette série !

Quelques informations :

Série en 10 épisodes difffusée le dimanche sur France 3 à partir de 20h55. Ce soir, épisodes 4 à 6. Deux autres saisons vont suivre.

Titus Welliver

Titus Welliver a joué dans "The good Wife", "Mentalist", "Life", "Touch", "Lost"... dans des films tels que "Gone baby Gone".

J'espère vous avoir donné envie de voir cette série, mais également de relire un bon vieux polar !