Cette série a pris la suite, en changeant de nom, de l'excellente série "The closer". Un pari risqué, "The closer" a duré 7 saisons, et était centrée sur son actrice principale, le chef Brenda Leigh Johnson (jouée par Kyra Sedgwick). Je vous en ai déjà parlé ici.

Major-Crimes l'équipe

C'est son ennemie jurée, l'enquêtrice de la police interne Sharon Raydor (Mary McDonnel), qui a pris sa place à la tête de l'équipe. Provenza (G. W. Bailey) et son inénarrable bob, accompagné de son complice Flynn (Anthony John Denison) sont le sel de cette série et apportent régulièrement humour et dérision, ce sont mes préférés. Les autres enquêteurs sont inchangés, ce qui est bien agréable vu le niveau de jeu de chacun.

major-crimes Bob

Nous en sommes déjà à la saison 3, autant dire que cette nouvelle ancienne série a trouvé un ton propre, ce qui est exceptionnel. En général en cas de changement de l'acteur principal la série s'effondre (on l'a vu avec la série française Falco).

La saison 3 commence à peine, vous pouvez donc sans hésiter prendre la suite, les enquêtes sont à chaque fois différentes. Le seul fil conducteur étant Sharon et sa relation pleine de respect et d'affection avec le jeune Rusty (Graham Patrick Martin) qu'elle a accueilli chez elle à la suite d'une enquête délicate, tout d'abord en tant que témoin protégé, puis en tant que fils de coeur, à défaut de liens du sang : il est affublé d'un père violent et d'une mère toxico...

Sharon et Rusty

Les enquêtes sont en général bien ficelées, rien de grandiose, juste de quoi prendre un rendez-vous régulier avec cette série. A voir le lundi à partir de 21 heures sur France 2. Ce soir, épisodes 4 à 6 puis rediffusion d'un épisode de la saison 2.

Franchement les chaînes ne nous proposent pas grand-chose en ce moment et font preuve d'un irrespect grandissant. Ainsi France 2 a rediffusé 2 épisodes seulement de "Origines", une mini série originale et sympathique, puis l'a remplacée la semaine suivante par un autre téléfilm... en rediffusion lui aussi !

Pas de quoi rigoler... Du coup, je vais devoir vous parler souvent de Netflix dans les semaines à venir, je n'y ai pas d'actions ni de réduction, mais j'y trouve mon bonheur !

D'ici là, demain soir mardi, à vous de choisir entre "Grantchester", un pasteur qui mène l'enquête (très sympa et bien original, très loin d'être mièvre) ou "Quantico", autour duquel il y a beaucoup de battage. Je vais devoir enregistrer et je vous donnerai mon avis la semaine prochaine !