Résumé à ma façon :

Affiche Bienvenue au paradis

En 1870, John Moray (Emun Elliot) crée un immense magasin, "Le Paradis", qui préfigure les monstres du commerce tels que "Le printemps" ou "Les nouvelles galeries". Il y pratique des techniques de vente innovantes, destinées à déclancher l'achat chez les clientes les plus fortunées de la ville.

Mais voici qu'arrive Denise Lovett (Joanna Vanderham). Elle se retrouve orpheline et espère trouver du travail chez son oncle, tailleur, dont la boutique se trouve face au "Paradis". Hélas, face à une telle concurrence, tous les commerces traditionnels de la ville périclitent, et la voilà contrainte de demander du travail au "Paradis". Elle y trouve très vite sa place, car elle est pleine de talent et d'enthousiasme. Mais elle est loin de mesurer ce qui se joue réellement derrière les façades de cet antre du luxe.

Mon avis :

Cette série est une adaptation d’un classique de la littérature française : "Au Bonheur des Dames", d'Emile Zola.  Se déroulant à l'origine à Paris, et racontant l'ascension du fondateur de cet immense magasin, la série est ici transposée en Angleterre et centrée sur  Denise.

Cela change le point de vue, car les scénaristes ont orienté leur propos sur les femmes, leur désir de paraître lié à leurs achats. Mais aussi l'impossibilité à cette époque de concilier une vie professionnelle et personnelle : les vendeuses ont une existence quasi-monacale, vivent au magasin, doivent démissionner si elles se marient, sont totalement liées corps et âme à leur emploi.

Peu à peu, Denise insufle un certain vent de liberté et de rébellion dans le magasin, et c'est son parcours fascinant que nous suivons avec bonheur dans ces épisodes : elle se se résoud pas à n'être "qu'une femme", a des désirs de progression sociale et des idées plein la tête.

Nous voici face à une série d'une qualité incroyable, tant pour la mise en scène, le jeu d'acteurs que les reconstitutions historiques. Elle est aussi passionnante et soignée que "Downton Abbey". "Le Paradis" est un lieu qui génère la fièvre du shopping, et Moray y développe des techniques de vente modernes très inventives.

Bienvenue Catherine

Les tenues sont magnifiques, parfaitement mises en valeur. Nous sommes très vite passionnés par les histoires de chacun et les intrigues qui se nouent, à l'intérieur mais aussi à l'extérieur du Paradis. C'est un petit bijou !

Quelques informations :

Série de la BBC. On peut en visionner deux saisons sur Netflix. Elle est aussi disponbible en streaming même si je ne pratique pas ces sites. 

Malgré toutes mes recherches, je ne l'ai trouvée en DVD qu'en anglais.

Je ne pouvais cependant pas ne pas vous en parler ! C'est dans ce cas-là que l'on s'aperçoit que malgré la subite multiplication de nos chaînes, la TV française ne nous sert que des rediffusions usées, alors qu'il y a beaucoup à découvrir ailleurs...