Voilà une série que je déguste avec mon chéri sur Netflix, au compte-goutte puisqu'elle est diffusée au rythme d'un épisode par semaine. 

Designated survivor affiche

Synopsis à ma façon :

Lorsque l'ensemble du gouvernement américain se rassemble, avec également le sénat, les juges de la Cour Suprême, le Présisent désigne un membre du Gouvernement, le survivant désigné, qui pourra prendre immédiatement les affaires en main au cas très improbable où tout le monde disparaîtrait en même temps. Ce jour-là, il désigne Tom Kirkman, son secrétaire d'Etat au logement qu'il a décidé d'évincer de son gouvernement et qu'il punit de cette manière. Mais un attentat effroyable se produit et le Capitole est totalement détruit. Kirkman se retrouve brutalement nommé Président des Etats-Unis sans l'avoir souhaité, sans expérience du pouvoir, balotté par les évènements et tiraillé par de multiples conseillers. D'autant que beaucoup contestent sa nomination d'office et voudraient le voir éliminé du tableau.

Mon avis :

Coïncidence du calendrier, cette série a commencé à être diffusée juste après l'élection de l'inénarrable Trump. Les deux évènements, le véritable et le fictif, ayant de quoi faire froid dans le dos, j'ai été très curieuse de regarder le premier épisode.

designated-survivor le serment

Très bonne surprise ! Le président désigné se trouve être Kieffer Sutherland, habitué des rôles de superhéros discrets, qui enfile avec énormément de crédibilité cet habit supposé trop grand pour lui. Nous voilà projetés avec lui dans les antres du pouvoir, à devoir prendre des décisions urgentes aux répercussions probables terrifiantes, soumis à une pression incroyable imposée par les conseillers en tout genre qui le regardent avec mépris et le considèrent comme de peu d'importance. Il va devoir s'imposer, faire le tri entre les personnes pour trouver celles qui sont de confiance, apprendre à refuser de prendre une décision dans l'urgence, ce qui exaspère en particulier les conseillers militaires. Comme l'on peut l'imaginer dans un cas aussi dramatique, chacun essaie de tirer son épingle du jeu et de prendre le pouvoir, ce qui engendre émeutes, prises de pouvoir illicites... 

Dans l'urgence, il doit choisir un porte-parole, dont je n'imaginais pas le rôle aussi important, puis désigner une personne à chaque poste clé. Poussé par la nécessité d'aller vite et sans y avoir réfléchi, tout devient compliqué !

J'ai particulièrement apprécié cette plongée dans la réalité du pouvoir. Ce mélange de faits plausibles et imaginaires est vraiment passionnant. D'autant que l'enquête sur l'attentat a des développements inattendus.

Certaines scènes sont tournées comme des reportages, ce qui accentue cet effet de réalité. Le Président reste humain et sensible, impression renforcée par des passages sur sa vie familiale, elle aussi totalement chamboulée. Les acteurs sont crédibles et attachants.

Quelques informations :

Série produite par Netflix diffusée sur le site. La saison 1 comporte 22 épisodes.

Pour vous faire envie, bande-annonce en VO.