Pour ce roman, j'ai fait ma première lecture commune avec Sue-Ricette : vous pouvez aller lire son avis sur son blog en cliquant sur son nom.

Résumé à ma façon :

Elena apprend que son amie d'enfance Lila a disparu. Elle décide de raconter l'histoire de leur amitié. A Naples, à la fin des années cinquante, Lila et Elena s'observent et se découvrent, du haut de leurs six ans. Au cours des années qui suivent, elles nouent une amitié teintée de rivalité et d'émulation. Toutes deux douées pour les études, les décisions de leurs parents les amènent à suivre des chemins très différents : Lina entre dans la vie active alors qu'Elena va poursuivre ses études au collège puis au lycée. Sur un fond de violence quotidienne, sous les regards constants de leurs familles et de leurs amis, elles grandissent, se rapprochent, s'éloignent... sans jamais s'oublier. 

L-amie-prodigieuse

Mon avis :

Ce premier tome retrace la vie d'Elena et Lila pendant dix ans, de leur enfance à la fin de leur adolescence, à seize ans. 

Au départ, je n'étais pas follement attirée par ce livre, qui a été tant vanté et admiré que je craignais d'être déçue, comme souvent dans ce cas. Et puis une amie me l'a mis dans les mains, et j'ai proposé à Sue-Ricette de le lire en même temps que moi. 

Le début de ce livre ne m'a pas transcendée, même si le talent d'écriture de l'auteure est indubitable. Le climat de violence permanent, des pères envers leurs femmes et filles, des frères envers leurs soeurs, des hommes et garçons entre eux, m'a franchement rebutée. Mais peu à peu la petite musique des mots et des images suscitées par eux a fait son chemin en moi. Je n'ai vraiment accroché à cette lecture qu'à mi-parcours, lorsque les jeunes filles ont fait leurs premiers pas en adolescence.

Il faut dire que cette amitié est très spéciale, la rivalité entre les filles est extrême. Lila ouvre souvent le chemin, Elena la suit. Elle montre assez peu de personnalité et se sent inférieure à cette amie capable d'en imposer aux adultes. C'est lors de son entrée au collège que cette rivalité parvient à son point culminant, mais là également qu'Elena commence à prendre conscience de sa valeur et de ses désirs propres.

L'écriture d'Elena Ferrante est évocatrice, elle suscite chez le lecteur des images, des sons, des odeurs qui lui permettent de s'immerger dans le quotidien de ce quartier. Certaines scènes sont fantastiques, toujours sur le fil entre joie et drame. On tremble pour ces jeunes qui traversent l'enfance en échappant - ou pas - à la violence permanente qui les entoure.

Le quotidien est sous-tendu par les réminiscences de collaboration et de marché noir issus de la guerre, les tensions politiques avec les communistes, le rôle de la mafia. 

Entre le quartier pauvre des deux amies et le reste de la ville se dresse comme une barrière infranchissable, que seule l'éducation pourrait peut-être leur faire passer - si les coutumes de mariage précoce et imposé ne parviennent pas à les briser avant...

Difficile d'en dire plus sans dévoiler l'histoire. Pour conclure, je peux dire que si le début n'a pas été pour moi un coup de coeur, je me suis attachée insidieusement au destin des deux héroïnes au fil des pages, il me tarde à présent de lire la suite !

Merci Sue-Ricette pour les échanges passionnants autour de ce livre, j'espère que nous aurons l'occasion à nouveau de lire ensemble !

Quelques informations :

"L'amie prodigieuse" est le tome 1 d'une saga qui en compte quatre, le dernier tome vient juste d'être édité.

Elena Ferrante est un pseudonyme, l'identité réelle de l'auteure est inconnue. Je vous mets ici un lien vers une bibliographie qui vous explique le pourquoi de ce mystère, l'idée de base étant que l'auteure voulait que ses livres parlent d'eux-mêmes.

Ce premier tome paru en 2011 a entraîné un véritable engouement pour cette auteure dont les livres rencontrent aujourd'hui un véritable succès.

Edition brochée chez Gallimard (26,50 €), en poche Folio (8,40 €), en e-pub (7,99 €).

challenge-voix-autrices-2019-2b

Avec ce livre, je valide un item du Challenge lancé par Arcanes Ouvertes : "un livre que je voudrais offrir à tout le monde", puisque je l'ai déjà offert à ma mère ! (Compteur d'items : 9 / 50).

 

Chers lecteurs, pour encourager le p'tit chat Loucat qui vous a conconcté cet article, ne partez pas sans mettre un commentaire... 

giphychat qui lit