Résumé à ma façon :

Gavin Guile est le Prisme, l'équivalent d'un empereur. Dans un monde dominé par la lumière, il est capable de produire ou analyser n'importe quelle couleur pour fabriquer des objets à des fins souvent guerrières.

Le porteur de lumière T1

Cachant un sombre secret, il tente de faire le bien de son peuple tout en tenant compte des aspirations souvent contraires des membres du Spectre, chacun étant maître d'une couleur. Il découvre tout à fait par hasard qu'il a un fils batard, Kip, qu'il décide de faire éduquer à la Chromerie pour qu'il y développe ses pouvoirs magiques, qu'il est le seul à avoir perçu. Mais suite à une tentative d'assassinat du jeune homme, il tente de le soustraire au danger en l'emmenant... faire la guerre pour sauver la province de Kip ! Gavin n'est pas toujours très pertinent...

Mon avis :

Je vous l'ai souvent dit, je crois, dans les romans de Fantasy, j'aime que l'auteur me transporte immédiatement dans son univers. Pourtant dans ce cas j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire, car l'auteur nous jette dans le bain sans explication. C'est au fur et à mesure de la lecture que l'on comprend ce qui s'est passé au début. Pour ma part, j'ai même relu le début au bout d'une centaine de pages !

Mais il serait dommage de s'en arrêter là car l'histoire est vraiment prenante et les personnages très intéressants. On est ici face à un véritable roman d'aventures, avec des batailles, des alliances, des prisonniers... et pas mal de violence. Chose rare, Brent Weeks a mis beaucoup d'humour dans ses dialogues, en particulier avec le personnage de Kip qui n'a pas sa langue dans sa poche, et dit à peu près tout ce qui lui passe par la tête, quelles qu'en soient les conséquences !

Heureusement, car certaines des scènes de bataille sont très violentes, on n'est pas là dans de la littérature pour enfant. 

Les personnages sont complexes, avec un passé souvent difficile, ils portent des secrets qui vont avoir leur importance par la suite. J'ai apprécié que leur voie ne soit pas toute tracée mais qu'ils prennent des décisions tout au long de ce tome qui les amèneront parfois à dévier de l'avenir qui semblait les attendre. Ainsi j'ai trouvé que les héros et les héroïnes de cette histoire sont moins soumis au destin que dans d'autres histoires - plus complexes et par conséquent plus passionnants !

Cependant, j'ai constaté parfois des maladresses de style dans l'écriture de Brent Weeks. Peut-être une certaine complaisance dans la description des phénomènes magiques, ou bien un peu de facilité scénaristique, en particulier lors de l'éclosion des pouvoirs magiques de Kip.

Pourtant, j'ai déjà attaqué le tome 2 (encore plus passionnant) alors vous pouvez sans hésiter vous lancer dans cette grande aventure pleine de couleurs, au propre et au figuré !

A noter que je trouve la couverture assez nulle...

Quelques informations :

Saga en 5 tomes. 

Tome 1 paru en 2015, 668 pages.

Prix indicatifs : broché (25 €), poche (9,90€), e-book (5,99 €) 

 Chers lecteurs, merci de laisser un commentaire après votre lecture...

giphychat qui lit