Connaissant ma passion pour le genre policier en général et pour Michael Connely en particulier, ma fille m'a offert le dernier opus de cet auteur.

En-attendant-le-jour

Résumé à ma façon :

L'inspectrice Renée Ballard a été mutée au quart de nuit du commissariat d'Hollywood, à la suite d'une altercation avec son ancien supérieur qui a eu des gestes déplacés. Car c'est elle qui a fait les frais de la lâcheté de ses collègues... La voilà reléguée à démarrer des affaires sur lesquelles elle n'enquête jamais, vu qu'elles sont remises dès le jour venu aux brigades de service.

Pourtant, au cours d'une nuit mouvementée, elle est appelée sur deux affaires qu'elle décide de ne pas lâcher : le tabassage en règle d'un prostitué transsexuel et la mort collatérale d'une jeune serveuse lors d'une fusillade dans un bar. Outrée par le manque d'intérêt porté par ses collègues à ces deux personnes dites insignifiantes, elle se lance à corps perdu dans des enquêtes qui vont bouleverser totalement sa vie.

Mon avis :

Cet opus est le premier d'une série basée sur une nouvelle héroïne. Adieu Harry Bosch, bonjour Renée Ballard ! Autant le dire, ce polar a été une super découverte, avec un personnage détonnant qui attache durablement. Renée est une sacrée bonne femme, ferme sur ses convictions. Elle ne cède jamais face aux pressions, travaille sur ses heures de repos, n'hésite pas à violer les règles d'enquêtes. Limite SDF, elle ne partage sa vie qu'avec sa chienne sauvée elle aussi de mauvais traitements.

C'est un personnage ulcéré, sur la défensive, méprisé par sa hiérarchie, à la recherche d'une rédemption. Autant dire que ça va faire mal...

Les romans de Connely sont très noirs, une impression renforcée ici par la plage horaire du travail de Renée. L'auteur ne joue pas les racoleurs, il ne tente pas de créer des personnages sympathiques. Certains lui reprochent d'ailleurs une certaine distance avec ses héros, qui personnellement ne me gêne pas, au contraire cela renforce l'ambiance glauque. J'ai apprécié la minutie des détails des enquêtes (puisque Renée avance sur trois dossiers en même temps), qui renforce notre immersion sur le terrain.

connelly2

Coup de coeur pour ce personnage hors limite, qui ne rentre dans aucune case. Au tout début, on frôle l'exaspération face à son comportement et ses actes parfois irréfléchis. Mais sa volonté de rendre la justice à tous, surtout aux négligés et aux insignifiants, emporte l'adhésion, on ne peut que donner son coeur à Renée, en espérant, vite, une autre aventure !

Quelques infos :

"En attendant le jour", publié chez Calmann Levy Noir, version brochée à 21,90 €.

Chers lecteurs, merci de laisser un commentaire après votre lecture... 

dessin-de-chat-qui-lit_2