Le livre des morts

Résumé à ma façon :

Une série de meurtres se produit à New-York. Bien que le mode opératoire semble différent d'un meurtre à l'autre et que les personnes assassinées n'aient rien en commun, la police constate que chacune avait reçu peu de temps auparavant une carte postale, indiquant le jour de leur mort.

Le FBI confie l'affaire à l'un de ses meilleurs profileurs, Will Piper, un agent déclassé et alcoolique qui n'attend que la retraite. Pour l'aider dans l'affaire du Tueur de l'Apocalypse, comme l'appelle la presse, on lui adjoint une jeune agente donneuse de leçons, Nancy Lipinski.

Mon avis :

L'auteur nous promène entre les époques, revisitant le mystère qui entoure la Zone 51 de Rosewell avec malice et brio. Il fait un lien inattendu entre l'Histoire et l'histoire qu'il nous raconte, de la fin de la guerre à nos jours en passant par le Haut Moyen-Age. Théorie du complot, ésotérisme... Glenn Cooper nous balade et brouille les pistes.

Ses personnages sont atypiques : l'agent Will Piper est en fin de carrière, il n'attend plus rien et ne travaille que sur des petites affaires, après avoir connu son heure de gloire. Il ne veut pas faire de vagues, aborde cette affaire à reculons, d'autant qu'il est flanqué d'une adjointe toute jeune qui l'agace très vite. Bougon, alcoolo, il n'a pas grand chose pour plaire a priori... Mais cette affaire l'intrigue, il met un point d'honneur à trouver des pistes qui s'évaporent l'une après l'autre, lui qui a toujours trouvé le coupable. Ce mystère le revivifie et peu à peu, il reprend du poil de la bête.

En parallèle, l'auteur nous raconte l'origine de ce mystère, qui commence en angleterre au Haut Moyen-Age, sans que les enquêteurs en soient informés - ils n'apprendront la vérité qu'à la toute fin. Ainsi, nous commençons à entrevoir l'origine de cette affaire qui remonte au 8e siècle, à l'issue de circonstances assez épouvantables. Puis il nous amène sur la Zone 51, l'un des lieux les plus secrets au monde.

Zone 51

Le style de l'auteur est simple et efficace. Pas de phrases alambiquées ni de longues plongées dans la psychologie des personnages. Même si les actions de chacun sont sous-tendues par leur passé, l'auteur se focalise plutôt sur l'action et la minutie avec laquelle l'agent du FBI mène son enquête, en suivant chaque bribe de piste. Le criminel est un personnage à multiples facettes, dont on ne sait si on doit le plaindre ou le craindre.

Après avoir été un peu désorientée par les changements d'époques selon les chapitres (bien indiqués il faut le dire, mais parfois je lis trop vite...)  j'ai été vite emportée par le mystère qui baigne cette histoire, et l'envie de savoir comment tout cela va bien pouvoir finir. J'ai lu ce livre en quelques jours malgré ses quelques 400 pages.

Quelques informations :

Date de publication originale : 2009

Le Livre des Morts a eu un grand succès, vendu à plus d'un million d'exemplaires. Son auteur Glenn Cooper est archéologue de formation, et cela se sent dans la manière précise dont il décrit la période du haut Moyen-âge.

 Disponible en e-book (par exemple chez Kobo : 9,99€) ou en Pocket (8,40€).

Chers lecteurs, ne partez pas sans avoir laissé un commentaire !!!

21423790-petit-chat-de-bande-dessinée-avec-de-grosses-lunettes-lit-le-livre-sur-un-fond-blanc