Résumé à ma façon : 

Dans le sud de la France, des hommes âgés meurent d'une piqure de recluse, une araignée méconnue qui vit dans les granges et ne sort que pour tuer. Cette affaire passionne l'un des adjoints du commissaire Adamsberg, qui se révèle entomologiste à ses heures : on ne peut pas mourir d'une piqure de cette araignée... Chaque piste est explorée, puis abandonnée. L'équipe finit par conclure à des morts naturelles, mais Adamsberg n'en démord pas : ces hommes ont été assassinés. Mais pourquoi eux, alors qu'ils n'ont rien en commun ? Et comment pourrait-on procéder pour tuer avec une araignée ? Face à l'obstination du commissaire, qui n'a même pas le droit d'enquêter sur cette affaire hors de sa juridiction, le commandant Danglard se rebelle et provoque une scission dans l'équipe. 

Quand-sort-la-recluse

Mon avis :

Un régal ! Fred Vargas nous entraîne sur tout un tas de fausses pistes, même Adamsberg finit par s'y perdre. Quand rien de vient, aucun indice, que toutes les pistes semblent ne mener nulle part, comment procéder ? Faire confiance à l'intuition. Adamsberg n'en manque pas, même s'il reconnaît lui-même être peu inspiré cette fois-ci. Il décide cependant de suivre son instinct, ce qui entraîne une fracture dans son équipe. Les "pour" l'assistent, les "contre" traînent les pieds, regroupés autour de Danglard, son adjoint préféré, puits de science qui cette fois-ci décide de claquer la porte, exaspéré par les recherches hors la loi du commissaire.

Les tensions entre les membres de l'équipe sont fréquentes, dans les polars de Vargas. Il faut dire qu'Adamsberg se comporte étrangement : il ne suit pas la procédure, marche au lieu d'écouter les interrogatoires, se perd dans ses brumes... Il y a peu je regardais une émission sur les policiers et le polar, et l'un d'entre eux avouait être un fan total d'Adamsberg, même si dans la "vraie vie" il serait incapable de gérer ses enquêtes !

Dans son équipe, chacun a ses petites manies, son comportement particulier, ses spécificités. D'ailleurs, j'ai réalisé que dans chacun de ses opus, l'auteure (désolée, autrice ne me passe pas...) fait un focus sur l'un des adjoints, nous permettant de faire plus ample connaissance, au lieu de seulement les connaître de nom.

Il faut dire qu'ils sont nombreux, ses adjoints ! Adamsberg est un commissaire qui va sur le terrain, il ne se contente pas de la paperasse qu'il délègue à Danglard, qui lui y met du talent.

Le talent de Fred Vargas, c'est son écriture. Elle est la seule à pouvoir écrire des dialogues mettant en relation plus de dix personnes sans qu'on s'y perde, en respectant la personnalité de chacun : du grand art.

Elle a une langue unique, reconnaissable. Les personnages s'égarent parfois sur des sujets qui paraissent anecdotiques, les décortiquent, les étirent... et il en sort à chaque fois quelque chose ! Alors il y a une certaine lenteur dans le récit qui peut agacer si l'on ne cherche qu'une enquête brute : ici, l'ambiance, les relations entre les personnages, les jeux de l'esprit priment.

Ce récit, qui touche souvent à la psyché, aux jeux de mots qui cachent des maux, nous entraîne sur les traces méconnues de la recluse, une araignée qui vit dans un tunel de toile et ne sort que pour tuer sa proie. Un sujet totalement répugnant pour moi, puisque je fais partie de ceux qui ont la phobie la plus répandue ! Pourtant on s'y attacherait presque, à cette bestiole...

Je ne peux que vous conseiller ce livre, que vous pouvez lire bien sûr sans avoir lu les autres opus, même si vous serez moins à l'aise avec les divers personnages. Mais je suis convaincue qu'ensuite, vous aurez envie de revenir aux origines et de découvrir les premières enquêtes d'Adamsberg !

Quelques infos :

Je suis totalement fan de Fred Vargas. J'ai commencé à la lire avant même que le commissaire Adamsberg devienne son personnage principal. Elle publie assez peu, ses lecteurs attendent chaque livre avec impatience. Avant de lire celui-ci, j'ai relu son livre précédent, "Temps glaciaires". 

"Quand sort la recluse", publication Flammarion, 2017.

Prix indicatif : broché 21 €, poche 8,40 €, e-book 7,99 €

challenge-voix-autrices-2019-2b

Avec ce livre, je valide un item du challenge lancé par Arcanes Ouvertes : "un livre d'une autrice que j'appécie".

Compteur d'items : 10 / 50

Chers lecteurs, pour encourager le p'tit chat Loucat qui vous a concocté cet article, ne partez pas sans mettre un commentaire...  

giphychat qui lit