Résumé à ma façon :

Palmi rend visite à son frère Daniel une fois par semaine depuis 30 ans, à l'hôpital psychiatrique où celui-ci est interné depuis son adolescence. Il n'a que peu de relations avec lui et vit ces visites comme une obligation morale envers leur mère décédée.

Les-Fils-de-la-poussière

Mais ce jour-là, l'hôpital est sens dessus-dessous, les patients se sont révoltés sur l'incitation de son frère. Quand Palmi le rejoint enfin, Daniel lui dit quelques mots avant de se jeter par la fenêtre. Palmi comprend alors qu'il est passé à côté de la vraie personnalité de Daniel et décide de remonter le passé. De son côté, l'inspecteur Erlendur est appelé sur une scène de crime effroyable : un vieil homme a été immolé par le feu et l'on découvre très vite qu'il était l'ancien professeur de Daniel. Les voilà chacun de leur côté lancés sur la piste du ou des coupables.

Mon avis :

Ce qui surprend dès le départ, c'est l'atmosphère de ce livre. Le polar nordique est connu justement pour les ambiances glauques qu'il distille, qui fait se sentir ailleurs dès les premières pages.

Ici, l'intrigue avance selon deux axes, puisque l'enquête est menée d'un côté par l'inspecteur Erlendur et son collègue Sigurdur Oli, d'un autre côté par Palmi. Leur manière d'entrer en relation avec les témoins et de leur parler est très différente, les infos recueillies sont donc différentes également, pourtant à la fin les deux pistes se rejoignent, pour un final ébouriffant.

J'ai aimé la façon délicate et progressive de décrire les personnages, puisqu'on avance à leurs côtés au début sans avoir d'autre idée sur eux que celle dégagée par la manière dont ils se conduisent. Ce n'est pas le narrateur qui les décrit, mais leurs protagonistes. Par leurs regards, on voit Palmi évoluer, passer d'un être falot à un personnage coriace, qui ira jusqu'au bout de sa quête. On a presque l'impression de le voir se redresser peu à peu !

Je ne vais rien vous dire du coeur de l'intrigue, ni de ces "fils de la poussière" sur lesquels on n'a un véritable éclairage qu'à la toute fin du roman, ce serait vous gacher le plaisir glacial de cette histoire...

Quelques informations :

"Les fils de la poussière" est le premier livre d'Arnaldur Indridason, qui n'a été publié en France que longtemps après qu'il a rencontré le succès. Il m'a paru logique d'attaquer son oeuvre chronologiquement - eh oui, vous pourrez lire d'autres critiques des polars de cet auteur... l'an prochain !

Editions Métailié - Disponible en broché à 21 € ou en e-book à 14,99 € (prix indicatifs)

Arnaldur Indridason a été récompensé plusieurs fois pour ses polars, qui ont séduit plus de 12 millions de lecteurs.

Chers lecteurs, ne partez pas sans écrire un petit mot en commentaire...